Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Déc 2020 | Profession
 

Poursuite des remontées de la presse régionale – très favorable – sur le déploiement du Point Paiement de Proximité chez les buralistes (voir 22 décembre, 26 novembre et 28 juillet).

Mis en place le 28 juillet dernier, le paiement des factures, impôts et amendes chez les buralistes de la Meuse connaît du succès. Un dispositif pratique mais aussi bénéfique pour le lien social, selon François Mercier, président de la fédération départementale.

32 des 68 buralistes y sont agréés, couvrant ainsi 20 communes : « ça fonctionne, c’est plus que positif », précise-t-il dans L’Est Républicain.

•• Installé à Montmédy, il estime que le succès dans la Meuse tient d’abord au caractère rural du département : « ici, ce n’est pas une clientèle citadine, comme à Bar-le-Duc ou à Verdun. Globalement, cela concerne tous ceux qui n’ont pas accès aux moyens modernes. Ici, les usagers viennent car ils n’ont pas de compte bancaire, ou pas d’accès à Internet par exemple. Et puis, ils ont un interlocuteur, ça les rassure. »

Un dispositif qui a par ailleurs vocation à soulager le personnel des trésoreries, à l’image de celle de Montmédy, toujours opérationnelle dans le village : « nous, on assure l’encaissement. Eux ont un rôle de conseil » assure-t-il.

•• Surtout, pour François Mercier, le système revêt un tout autre avantage : « cela tisse évidemment du lien social, indispensable dans les zones rurales. On est pleinement dans notre rôle de commerçant. Certains clients reviennent tous les mois ».

Dans le métier depuis 25 ans, il livre sa vision de la profession : « je l’ai vue évoluer dans le bon sens, car les buralistes ont toujours eu la capacité de s’adapter, avec les relais colis par exemple (…) On est dans une démarche où les acteurs de la vie économique nous reconnaissent. On ne peut pas dire que les commerces locaux se meurent avec ce soutien-là. »