Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Juil 2020 | Profession
 

Les factures de cantine, de crèche, d’hôpital, les amendes ou encore les impôts pourront être payés en espèces jusqu’à 300 euros ou par carte bancaire dans 5 100 bureaux de tabac en France, à compter de mardi, un service testé jusque-là dans dix départements, reprend une dépêche AFP.

Cette « généralisation du paiement de proximité » qui n’inclut pas le paiement par chèque, sera ainsi accessible aux particuliers dans quelque 3 400 communes de l’Hexagone, « à des horaires d’ouverture élargis », précise le ministère de l’Économie dans un communiqué lundi (voir 27 juillet).

•• Cela concerne les impôts – contribution à l’audiovisuel public, petites taxes d’habitation ou foncières, impôts présentant un QR code – d’un montant inférieur à 300 euros s’ils sont réglés en espèces, indique-t-il. Les impôts d’un montant supérieur doivent être réglés par voie dématérialisée.

Pour les factures, le règlement en espèces pourra aller jusqu’à 300 euros là encore – il n’y aura pas de limitation de montant s’il est effectué par carte bancaire.

•• Ce nouveau service s’adresse notamment au demi-million de personnes en France qui « ne disposent pas de compte bancaire, rencontrent des difficultés à se déplacer ou ne maîtrisent pas internet », dit le gouvernement, chiffrant à 2 millions par an les factures qui pourraient être réglées par ce biais.

Le paiement se fera « en toute confidentialité » sur un « terminal sécurisé » de la Française des Jeux et le buraliste n’aura « accès à aucune information de nature personnelle », assure le ministère.

« Les centres des finances publiques assureront une phase de transition et accompagneront les usagers qui auront besoin d’informations », précise le communiqué.

•• Le déploiement de ce service a débuté fin février dans certains départements (Haute-Saône, Vaucluse, Gard, Côtes d’Armor, Yvelines, Oise, Marne, Corrèze, Corse du Sud, Loire), avant de s’étendre progressivement au reste de la France.