Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Août 2020 | Profession
 

Suite de notre tour d’horizon des réactions de la presse régionale à la généralisation du Point Paiement de Proximité chez les buralistes (voir 3 et 1er août, 28 juillet).

•• Dans La Manche, ils sont 49 buralistes à proposer le Point Paiement de Proximité. « On faisait déjà le maximum pour proposer différents services : comme les photocopies, la vente de timbres, quelques services postaux et d’envoi de mails. Ce nouveau système de paiement de proximité était très attendu de la clientèle. Beaucoup de clients en parlaient autour de moi » déclare la patronne d’un tabac-presse à Carentan.

« C’est la Confédération des buralistes qui m’a contacté pour me proposer ce service, qui s’inscrit dans une certaine continuité. Je l’ai aussi accepté pour apporter un service supplémentaire dans mon établissement » renchérit un confrère de Cherbourg (La Presse de La Manche).

•• « Un client qui vient payer un impôt, même si ça ne nous rapporte pas grand-chose, va rentrer dans notre magasin. Le paiement de proximité va nous apporter du monde dans nos enseignes », explique Frédéric Roland, président des buralistes du Doubs.

« Les buralistes s’affichent aujourd’hui en commerces d’utilité locale. Cette notion de proximité prend tout son sens avec ce dispositif. On est buraliste avant tout, c’est notre cœur de métier, mais on ne vient plus chez nous seulement pour acheter du tabac. On a développé une multitude de services. »

Et de préciser, « tout buraliste qui souhaite proposer ce nouveau service peut en faire la demande par le biais de la Confédération » (L’Est Républicain).