Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Août 2020 | Profession
 

Poursuite de notre tour d’horizon des réactions de la presse régionale à la généralisation du Point Paiement de Proximité chez les buralistes (voir 18, 17, 13 août et 28 juillet).

•• « Le buraliste est désormais considéré comme un commerçant d’utilité locale . On se doit de rendre service à nos concitoyens. Dans certains secteurs, les banques suppriment les distributeurs, les services publics ferment, les personnes se sentent abandonnées. Elles n’ont plus rien … » déclare Catherine Marcel, présidente des buralistes des Vosges dont 51 collègues proposent à ce jour le Point Paiement de Proximité.

« (…) Le buraliste est courageux. Pendant le Coronavirus, le buraliste était en première ligne. Au départ, on n’avait pas de protection, on a pris des risques pour nous-mêmes et nos familles. Le buraliste, quand il a l’âme de son métier, est vraiment intègre. Il fera tout pour ses clients » poursuit-elle.

« Nous avons une Confédération très forte au niveau national, avec un président très énergique. Notre profession est toujours en mouvement. Nous ne baissons jamais les bras  » (Vosges Matin).

•• Dans le Puy-de-Dôme, ce sont 74 points de paiement de proximité qui sont accessibles. Dans le territoire du parc national Livradois-Forez , ils sont une dizaine de points de vente.

« C’est un service très utile pour les personnes qui n’ont pas accès à internet bien sûr. Mais cela s’adresse qu’à une petite catégorie de personnes. Aujourd’hui, la majorité des gens font ça en ligne » estime un buraliste à Thiers.

« Nous avons juste eu à installer une application sur la machine de la Française des jeux. On n’a pas eu d’investissements à faire. Moi, ça ne me dérange pas de le proposer, ça prend 30 secondes à faire et ça peut être utile. Mais ce n’est certainement pas avec cela que l’on va augmenter nos revenus » (La Montagne).

•• « L’intérêt, c’est d’étendre notre boîte à outils « buraliste », en proposant de nouveaux services à nos clients et aux habitants » explique Sébastien Trève, patron d’un tabac-presse à Montbéliard et secrétaire de la chambre syndicale du Doubs.

Ils sont deux buralistes dans la ville à proposer le Point Paiement de Proximité dans la ville depuis le 3 août. « Le buraliste rend service à la population. Et il s’en félicite » poursuit-il.

Une contribuable, venue payer sa redevance ordures ménagères, confirme : « tout va très vite ici. On est reçu avec le sourire. Et je peux même venir payer mes factures le dimanche ».

Le vrai test aura lieu à la mi-septembre, date limite de paiement des impôts : « s’il y a des files d’attente, on devra s’organiser. Mais on continuera à assurer le service »  assure-t-il (France Bleu Doubs).