Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Août 2020 | Profession
 

Poursuite de notre tour d’horizon des réactions de la presse régionale à la généralisation du Point Paiement de Proximité chez les buralistes (voir 17, 13, 11 août et 28 juillet).

•• « J’ai reçu une dizaine d’appels de collègues intéressés cette semaine, il y a un vrai engouement », constate Serdar Kaya, président des buralistes de l’Oise et patron d’un bar-tabac à Compiègne. La Picardie compte 139 buralistes agréés à ce jour dans 92 communes différentes, mais la liste ne cesse de s’allonger de jour en jour.

« Le système est optimal, c’est ultrarapide et, au-delà de la commission, cela amène du monde dans nos commerces », se félicite Serdar Kaya.

Installée depuis dix ans à Flesselles (bourg de 2300 habitants au nord d’Amiens), une consœur fait partie des 53 buralistes de la Somme qui offrent ce nouveau service depuis le 28 juillet et ne cache pas son enthousiasme : « c’est très intéressant car cela peut m’amener une clientèle qui n’aurait jamais mis les pieds chez moi, et je suis très fière de rendre un service d’utilité publique » (Le Courier Picard).

•• Dans le Var, 93 buralistes répartis dans 50 communes proposent ces opérations d’encaissement de certains impôts et factures.

« Ça va à 200 à l’heure » constate un buraliste à La Valette qui a le sentiment d’effectuer une bonne action : « il fallait le faire, c’est bien (…) Ça va aider à soulager les services publics. »

« Je pense que de septembre à novembre, avec les impôts, les affluences vont augmenter », estime un confrère Toulon. « Ça va venir progressivement avec la rentrée, on est toujours positifs », prévoit un buraliste à Hyères (Nice Matin).