Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Oct 2019 | Profession
 

Un buraliste de Montigny-lès-Cormeilles (Val-d’Oise) – recherché pour fraude fiscale, abus de bien sociaux et escroquerie – a été interpellé à Mantes-la-Jolie (Yvelines) par les enquêteurs du commissariat de Plaisir, révèle Le Parisien

À la tête d’un tabac-PMU, il est soupçonné d’avoir détourné l’argent de tickets gagnants du PMU, entre 2016 et 2018.

•• C’est Tracfin (Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits financiers clandestins) qui a signalé, il y a déjà plusieurs mois, des mouvements suspects sur le compte du buraliste : 37 000 euros encaissés provenant du PMU, selon une source proche de l’affaire.

En croisant les lieux d’encaissement des gains avec ceux des paris, les enquêteurs ont compris que le commerçant rachetait des tickets gagnants à ses clients, voire même leur signifiait qu’ils n’avaient rien gagné … avant d’empocher lui-même le montant des gains.

•• Les paris ont été effectués avec 56 cartes bancaires différentes, parfois simultanément dans des lieux différents de la région parisienne. Alors qu’il ne déclare que 26 000 euros de revenu annuel aux impôts, le quadragénaire dispose de 100 000 euros sur ses différents comptes en banque. Il vient également d’acheter une maison à Plaisir, grâce à un apport personnel de 100 000 euros.

Les policiers ont tenté de l’arrêter dans cette nouvelle demeure. Mais le buraliste avait déjà pris la poudre d’escampette. Localisé fin septembre à Mantes-la-Jolie, il est finalement arrêté. Dans ses poches, les fonctionnaires trouvent pour 3 300 euros de tickets gagnants du PMU et près de 2 000 euros en liquide.

•• Pour expliquer les paris payés avec des cartes bancaires différentes, l’homme a confié avoir fait appel à des amis pour jouer à sa place lorsqu’il n’avait pas le temps. L’apport pour l’achat de sa maison ? « Des économies et des prêts consentis par des amis ».

Les investigations se poursuivent sous la direction du parquet de Versailles. En attendant, le suspect a été remis en liberté, mais 37 000 euros ont été saisis sur son compte bancaire.