Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Fév 2021 | Profession
 

Invité au 13-14 d’Europe 1 ce jeudi 18 février, Cyril Linette, Directeur général du PMU, a dressé le portrait en chiffres-clés d’une machine bientôt centenaire qui a su s’adapter au temps et aux crises. Extraits …

Avec l’arrêt des courses au printemps 2020, le PMU a été touché de plein fouet par la crise sanitaire. Il dégage aujourd’hui seulement 80 % de son chiffre d’affaire habituel. « Compte tenu du contexte sanitaire, c’est pas mal » a-t-il déclaré en entame d’interview.

•• Car malgré Internet et l’apparition des paris en ligne, les 30 000 points de vente PMU restent privilégiés par les turfeurs, les adeptes de paris hippiques. « 90 % des paris sont habituellement pris dans les points de vente du réseau », a rappelé   Cyril Linette.

La crise sanitaire a toutefois fait évoluer la tendance et augmenté le nombre de paris en ligne. Cependant selon lui, cela ne changera toutefois pas les habitudes tenaces des parieurs du PMU : « c’est sûr. Mais les parieurs reviendront le dimanche matin dans les bistrots pour le Quinté du dimanche après-midi. »

•• « Le PMU représente lien social crucial », rappelle Cyril Linette et les parieurs apprécient de jouer en communauté, de se réunir pour l’occasion. « Dans les points de vente, le profil type a entre 50 et 55 ans. Il y a beaucoup d’habitués », explique Cyril Linette.

Sur Internet, les parieurs ont en moyenne une dizaine d’années de moins. Faute de comptoir auquel s’accouder, de nombreux adeptes se sont rabattus sur le site. Celui-ci a également séduit des « dizaines de milliers de nouveaux clients » au cours des derniers mois. Selon le directeur général, 80 % des actuels parieurs virtuels étaient déjà clients du PMU, les 20 % restants sont des nouvelles recrues.

•• Dans les points de vente comme en ligne, le pari moyen au PMU est de 10 euros. « Le dernier gros gain sur un quinté était de 800 000 euros, il y a quelques semaines. Sinon, avec une bonne combinaison, on peut souvent gagner entre 30 000 et 50 000 euros avec un quinté » détaille-t-il.

Si les gains en jeux peuvent paraitre moins faramineux que ceux de la FDJ par exemple, les amateurs du PMU continuent à être séduits par son aspect plus réflexif, moins hasardeux, affirme-t-on du côté du PMU.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.