Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Déc 2018 | Profession
 

La Confédération communique en ce moment sur le récent accord conclu avec le PMU, comprenant des mesures intéressant directement les 8 000 buralistes titulaires (représentant plus de 50 % des paris de l’opérateur).

Ces mesures entreront en vigueur le 1er avril 2019 et s’inscrivent dans le plan de relance de l’opérateur que nous avons déjà présenté ici : refonte de l’offre de paris, renouveau du Quinté+ (voir Lmdt du 14 décembre).

•• L’essentiel de ces mesures

1- évolution de la rémunération
• hausse du taux de commission de base qui s’échelonnera de 1,80 % à 2,25 % (contre 1,60 % à date) ;
• tous les paris réalisés via la carte PMU, par SMS ou Allo Pari seront inclus dans le chiffre d’affaires du titulaire chez lequel le compte aura été ouvert ; afin d’être rémunérés aux mêmes conditions que les enjeux pris directement en points de vente.
• la prime de disponibilité est portée à 0,4 % (0,2 % actuellement).

2- gratuité des équipements. Ils coûtent actuellement entre 10 et 30 euros par mois.

3- gratuité des frais bancaires. Soit la prise en charge du TPE et des coûts de transaction CB.

4- paiement des commissions le 5 du mois, pour soutenir les besoins de trésorerie (contre le 15, actuellement).

5- suppression de plusieurs contraintes (par exemple, plus besoin de détenir une caisse dédiée au PMU).

6- plan d’investissement de 50 millions d’euros pour améliorer l’expérience clients dans le point de vente. Soit des nouveaux terminaux Nova, des écrans tactiles pour les parieurs et un remplacement des bornes les plus anciennes.

•• Dans sa communication, la Confédération souligne que ce nouveau contrat PMU est le fruit « d’une méthode syndicale nouvelle et contemporaine. Nous montrons à nouveau qu’en se mettant autour de la table, en partageant des stratégies communes et en considérant les impératifs de chacun, nous pouvons aboutir à des partenariats solides pour la profession. »

•• Après les accords conclus avec le Gouvernement (voir Lmdt du 2 février), la FDJ (voir Lmdt du 5 février) et Logista (voir Lmdt du 16 février), il s’agit de la quatrième négociation aboutie en un an pour la Confédération.