Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Jan 2018 | Profession
 

L’activité PMU reprend des couleurs. Comme cela était annoncé (voir Lmdt du 20 décembre 2017). Son chiffre d’affaires (total des enjeux : paris hippiques, paris sportifs et poker) – points de vente et en ligne – a progressé de 2 % en 2017 : à 9,929 milliards d’euros.

•• Dans les points de vente, le chiffre d’affaires continue à s’éroder (-0,7 % en 2017) mais moins que les années précédentes (-4 % en 2016 ; -2,9 % en 2015). Sachant que 4 quintés ont été annulés. Le plan de modernisation des 13 350 points de vente continue à se déployer.

•• Les paris hippiques (80 % du CA) connaissent, en eux-mêmes, une hausse de 2 % : +0,9 % en France ; +10 % à l’international.

Selon la direction du PMU, le lancement du pari hippique par SMS, par exemple, a trouvé son public : 90 millions d’euros en 2017. De même pour le Simple Jackpot.

•• Objectif 2018 : repasser la barre des 10 milliards d’enjeux (le niveau de 2014). Le PMU s’est engagé à augmenter le montant qu’il reverse à France Galop et au Trot (de 803 millions à 813 millions d’euros).

•• On ne connaît toujours pas le nom du successeur de Xavier Hürstel (voir Lmdt du 21 septembre). Mais ces chiffres ne sont pas une mauvaise nouvelle pour Alain Resplandy-Bernard, PDG par interim. Lequel accompagnait le président Macron en Chine.