Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Déc 2018 | Profession
 

Le PMU vient de publier un communiqué sur l’implication des titulaires dans son plan de relance (voir Lmdt de ce jour, des 5 décembre et 30 octobre).

« Cette semaine, Cyril Linette, directeur général du PMU, et Patrick Fontana, directeur du réseau commercial, ont présenté les détails du nouveau contrat proposé à l’ensemble des partenaires de son réseau et qui entrera en vigueur en avril 2019. Ce contrat, élaboré avec les différents acteurs du secteur, a reçu un accueil très enthousiaste de la part des représentants des titulaires.

« Il s’inscrit dans le plan de relance global du PMU qui repose à la fois sur la refonte de son offre de paris hippiques articulée autour d’un Quinté+ repensé, d’une offre de paris simplifiée et la reconstruction d’un partenariat solide avec les titulaires de son réseau de points de vente.

« Confronté à une baisse d’attractivité et de lisibilité des courses et du pari hippique, le PMU a développé une stratégie de relance de son activité qui repose sur trois piliers : rétention, conversion, conquête. Ainsi, le PMU a d’abord choisi de répondre aux attentes des turfistes les plus passionnés, les plus fidèles, et de séduire à nouveaux ceux qui se sont détournés du pari hippique, en se concentrant sur son ADN : la passion des courses, le plaisir du pari, et une volonté de récompenser l’expertise des parieurs les plus avisés.

« Pour mener à bien cette stratégie, qui repose sur une offre de paris simplifiée valorisant la sagacité plutôt que la chance, le PMU sait qu’il doit pouvoir compter sur l’ensemble de ses partenaires historiques et un réseau de titulaires mobilisé. Le PMU a donc intégré à son plan de relance un nouveau contrat de partenariat proposé à l’ensemble des titulaires de points de vente visant là encore à récompenser leur fidélité et leur investissement tout en apportant une série de réponses à leurs attentes. Ce contrat repensé construit autour de deux axes prioritaires traduit la place centrale accordée aux titulaires dans la stratégie de relance du PMU.

Un plan d’investissement pour améliorer et moderniser l’expérience en points de vente

• « Le premier axe vise à améliorer la qualité de service et l’accompagnement des titulaires grâce à un investissement technique de plus de 50 millions d’euros sur l’année 2019. Il permettra le déploiement généralisé des nouveaux terminaux Nova dont la fiabilité et le confort ergonomique favoriseront la disponibilité et la fluidité de l’offre de paris. Par ailleurs, les bornes les plus anciennes du réseau seront renouvelées pour diminuer la charge de travail des titulaires, gagner en efficacité et augmenter le chiffre d’affaires.

« Ce plan d’optimisation s’accompagnera de l’installation d’écrans tactiles supplémentaires grâce auxquels les parieurs disposeront d’une information hippique complète, précise, qui leur permettra de préparer au mieux leurs paris. Cette digitalisation de l’offre déployée en points de vente donne accès pour le parieur à un panel de services élargis qui participe à l’amélioration globale de l’expérience « pari hippique ».

« Au-delà des canaux de paris traditionnels, le PMU s’applique également à rendre le parieur autonome dans son pari en s’appuyant sur les nouvelles technologies. Ainsi, l’appli MyPMU permet de préparer des paris hippiques qui sont ensuite enregistrés via QR code ou connexion Bluetooth et comptabilisés dans le chiffre d’affaires du point de vente. Cette digitalisation de l’offre déployée en points de vente donne accès pour le parieur à un panel de services élargi qui va du scan de récépissé au simulateur de rapports probables en passant par l’alerting sur ses chevaux préférés, la sélection express de chevaux ou encore la notification instantanée des gains.

Une augmentation de la rémunération des titulaires PMU

• « Le second axe de ce contrat consiste à augmenter la rémunération accordée aux titulaires en actionnant plusieurs leviers. Le premier levier agira directement sur la commission reversée aux titulaires, dont le taux de base s’échelonnera désormais de 1,8 à 2,25 % en fonction du chiffre d’affaires mensuel réalisé, à laquelle s’ajoutera la prime de disponibilité pour les points de vente ouverts 360 jours par an et plus. Le taux de cette prime sera doublé. En outre, afin de doper le chiffre d’affaires des points de vente, et donc leur rémunération, tous les paris pris avec la carte PMU, par SMS ou encore via Allo Pari, qui sont en croissance de 40 % sur l’année 2018, seront intégrés au chiffre d’affaires du point de vente dans lequel le compte aura été ouvert et rémunérés aux mêmes conditions que les enjeux pris en points de vente.

• « Par ailleurs, afin de simplifier la gestion de l’activité, le PMU supprime l’obligation d’avoir une caisse dédiée au PMU. D’autre part, les titulaires auront désormais également la possibilité d’effectuer des virements directement depuis le compte professionnel du point de vente vers le compte PMU.

• « En outre, pour apporter un soutien renforcé à la trésorerie de ses partenaires, le PMU versera désormais les commissions le 5 de chaque mois plutôt que le 15 comme c’était le cas jusqu’à présent, permettant ainsi un gain significatif de dix jours de trésorerie. Enfin, le PMU a également choisi d’alléger les charges pesant sur l’activité. Il confirme ainsi qu’il prendra en charge les frais bancaires sur les transactions CB et annonce également la gratuité des équipements PMU (concept merchandising, bornes, terminaux de prise de paris et TPE).

« Avec une offre de paris repensée et centrée sur les attentes des parieurs, une expérience en point de vente revalorisée et modernisée et un nouveau contrat de partenariat avec les titulaires, le PMU se donne aujourd’hui les moyens de relancer son activité, pour le bénéfice de l’ensemble de l’écosystème des courses, depuis les acteurs de la filière hippique jusqu’au réseau de points de vente.