Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Avr 2018 | Profession
 

Le nouveau président du Conseil d’administration du PMU, Bertrand Méheut (voir Lmdt du 12 avril), a accordé une première interview aux Échos de ce vendredi 13 avril. 

Extraits significatifs (voir aussi Lmdt du 13 avril) :

Sur la stratégie : « Je ne suis pas ignorant des enjeux, mais il est trop tôt pour parler de stratégie. Il faut que nous ayons rapidement une connaissance fine de l’entreprise. Mais il serait normal que nous puissions définir une feuille de route pertinente d’ici trois mois. Il revient à Cyril Linette d’établir son plan d’action.

« Cela étant dit, nous devons mettre le marketing et la distribution au cœur de l’entreprise. Le PMU doit mieux motiver son réseau de points de vente. »

Sur la marque PMU : « Elle a une très forte notoriété mais je ne suis pas sûr qu’elle porte des valeurs suffisamment attractives. Il faut la rendre plus empathique. Les courses doivent être de plus en plus un spectacle. Le PMU à tous les ingrédients pour conquérir de nouveaux clients avec, notamment, une marque aussi connue, un nombre d’événements considérable avec quelque 16 000 courses, et un réseau de distribution qui maille toute la France. »

Sur les relations avec la FDJ : « Je ne suis pas focalisé sur la FDJ. C’est un concurrent comme le sont d’autres activités de loisirs. Il est normal que les Français fassent des arbitrages dans leurs dépenses de loisirs. Avec la FDJ, nous avons d’ailleurs un atout commun : le réseau de distribution. Il faut toutefois s’assurer que les conditions de concurrence soient correctes. »