Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Oct 2015 | Profession
 

PMU BrésilPremier signe tangible de l’implantation du PMU au Brésil (voir Lmdt du 3 octobre) : dimanche dernier le 18 octobre, dans l’hippodrome de Gavéa à Rio de Janeiro, trônait un poteau d’arrivée au nom du PMU. Ce même jour, Xavier Hürstel, son PDG, venait de signer un accord avec le Jockey Club Brasileiro confiant l’organisation des paris à l’opérateur français.

Selon un article du Monde (en date du 20 octobre), le PMU forcerait l’allure à l’international … « Dans notre plan stratégique PMU 2020, notre objectif est que l’export représente 10 % de notre marge nette à l’échéance. Nous serons à 4 % en 2015, contre 2 % il y a trois ans » explique Xavier Hürstel, son PDG. « Nous accélérons d’une part   en vendant des courses françaises auprès des opérateurs étrangers, mais aussi en passant des accords avec des opérateurs pour proposer directement des paris aux clients ».

« Dans cette logique d’accès direct au client, source de meilleures marges », l’article cite l’acquisition du belge Eurotiercé en 2013 ou la prise de participation majoritaire dans l’opérateur allemand de paris hippiques German Tote (voir Lmdt du 29 août). À chaque fois, le PMU « veut exporter le modèle français (…) et vendre aussi ses courses et la masse des mises communes qui peuvent être partagées entre joueurs de plusieurs pays ».

Le PMU a aussi en ligne de mire la Russie et la Chine. Xavier Hürstel fera partie de la délégation de patrons faisant prochainement le déplacement à Pékin avec François Hollande (début novembre, en vue de la préparation de la conférence sur le climat). Les jeux d’argent ne sont pas pour l’heure autorisés dans l’ex empire du Milieu, mais l’expertise de la filière française intéresse les Chinois. En Russie, le gouvernement vient d’unifier la gestion des hippodromes d’une part, et des paris d’autre part. Un accord a été signé en juin (voir Lmdt du 28 juin).

En plaçant ses pions à l’international, le PMU espère arrêter la décrue de ses revenus (voir Lmdt du 19 avril). Pour 2015, Xavier Hürstel table sur « un ralentissement de la baisse », conclut l’article.