Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Oct 2018 | Trafic
 

Provence-Alpes-Côte-d’Azur est la région la plus impactée par le marché parallèle de cigarettes – devant les Hauts-de-France et l’Est – selon les estimations de l’étude KPMG (voir Lmdt du 31 juillet).

Marseille n’est pas … une ville frontalière mais elle a un grand port et 55,1 % du tabac consommé ne proviendrait du réseau officiel des buralistes, selon les mêmes estimations.  De quoi susciter un nouveau reportage de France 3 région, avec le témoignage d’Hervé Natali (expert prévention et action des trafics chez Seita) et des images au cœur du quartier de Noailles.

•• « À cinq euros le paquet, sur le réseau non domestique, au lieu de huit sur le marché légal, le trafic de cigarettes intéresse en priorité les populations les plus précaires. Le projet du Gouvernement de passer le paquet de cigarettes à 10 euros d’ici 2020 ne fera qu’augmenter les trafics » assure Hervé Natali. Qui poursuit « lorsque les chiffres annoncent une baisse des ventes de cigarettes, cela ne signifie pas une baisse de la consommation mais plutôt un transfert vers les réseaux non domestiques ».

« Dans le secteur de la vente à la sauvette, les revendeurs sont la plupart du temps sans-papiers ou mineurs et rarement arrêtés » déplore l’expert, « les fabricants de tabac réclament une législation mieux adaptée à cette délinquance ».

•• En images, disponibles sur YouTube (lien), France 3 fait vivre l’action des forces de police au cœur du quartier Noailles, avec des patrouilles chaque jour. Deux jeunes hommes sont contrôlés en possession de plusieurs paquets de cigarettes sur eux. Inconnus, des services de la police, ils sont relâchés. Ce sera la prochaine fois … La police observe toutefois une baisse de la délinquance dans le secteur : « on intervient au quotidien, on sait où se situent les points de vente et où lancer des actions …

(Voir aussi Lmdt du 20 juillet).