Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Août 2020 | Pression normative
 

Les plages sans tabac … au fait, est-ce un succès ?

•• À La Ciotat (ville pionnière en 2011, voir 30 juillet 2013), la réponse est oui.

« Cela a mis du temps, mais les gens commencent à le respecte », explique à La Marseillaise un sauveteur en mer qui s’occupe de faire la prévention sur la plage depuis quatre ans. Accompagné d’un collègue CRS, il arpente le littoral pour avertir les éventuels contrevenants, qui risquent jusqu’à 68 euros d’amende.

« On surprend environ une dizaine de personnes par jour sur la plage Lumière. Ce sont généralement des touristes qui ne sont pas au courant. Ils sont finalement très compréhensifs de la mesure », poursuit-il.

Un succès dont se réjouit le cabinet de Noël Collura, délégué à l’environnement de la municipalité  : « Les gens nous réclamaient même d’autres plages non-fumeur avant cet été ! On est dans une logique de préservation de l’environnement, et si on était les premiers à le faire, ce n’est plus tant une exception aujourd’hui ».

•• En 2012, Nice fut, elle, la première commune à utiliser le label « plage sans tabac « , créé par la Ligue contre le Cancer (voir 16 avril 2016). Sur la côte méditerranéenne, Cannes (voir 27 juin 2018) et Menton ont rapidement pris le pas, suivies plus récemment par Bandol, Sanary, Marseille (voir 1er juin 2019) ou encore Martigues cet été (voir 12 juillet 2020).

•• « La plupart des déchets sur les plages étaient des mégots. On voulait proposer un espace sans pollution, sans tabagisme passif, où les gens peuvent venir se reposer sereinement », rapporte Patrick Madec, directeur de l’environnement et du développement durable à Martigues.  La ville promet de passer par une «période de pédagogie», sans contravention.

Pour Charlotte Douchet, du comité de la Ligue contre le Cancer des Bouches-du-Rhône, la mesure est de toute manière vouée à s’étendre : « rien qu’à Marseille, la ville prévoit de faire des plages non-fumeur sur l’ensemble du littoral ».

•• Cependant, sur tout le littoral français, pas plus d’une soixantaine de plages bannissaient la cigarette en 2019, selon la Ligue nationale contre le Cancer.