Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

La Ligue contre le Cancer a mis en place, en France, un label « Espace sans tabac », qui est attribué à 218 espaces publics extérieurs, parcs ou plages (entières ou partiellement) dans 29 communes (voir Lmdt des 23 mars 2019, 7 septembre 2018 et 28 décembre 2017). 

Cela concerne une cinquantaine de plages, y compris des plages urbaines ou éphémères. Mais que font nos voisins européens ? Du moins … la Belgique et l’Italie.

•• En Belgique, après des années d’hésitations, certains maires viennent de trancher en faveur d’une interdiction partielle : cela concerne notamment trois stations très fréquentées par les Français nordistes : Ostende, La Panne (De Panne) et Le Coq (De Haan).

« Il y aura une zone d’interdiction de fumer dans chacune de ces municipalités », a déclaré Steve Vandenberghe, maire de Bredene et président de l’association des maires de la côte. Des policiers patrouilleront pour vérifier que l’interdiction est respectée, mais il ne devrait pas y avoir d’amendes.

•• En Italie, huit villes ont récemment décidé de rendre leurs plages 100 % non-fumeurs. Une dizaine d’autres stations balnéaires veulent suivre cet exemple.

C’est le village de Bibione, dans la province de Venise, qui a été le premier de la péninsule à sauter le pas, en février dernier : la plage de 8 kilomètres, qui est la quatrième plus visitée du pays (5,3 millions de visiteurs en 2017), sera entièrement non-fumeurs à partir de mai prochain.

Suite à cette décision, les villes de Porto Cesareo (près de Lecce, dans le sud de l’Italie), Alba Adriatica (à côté de Pescara, au centre de la Botte), ou Stintino (en Sardaigne) ont annoncé avoir pris des mesures similaires, qui entreront en vigueur cet été.