Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Juil 2013 | Pression normative
 

La pionnière des « Plages sans tabac », la plage Lumière de La Ciotat, fête ses deux années d’existence, alors que le débat n’est pas tranché entre les pour et les anti. La Provence de ce jour y consacre un reportage significatif.

« Le paradoxe est grand en arrivant devant l’une des entrées de la plage Lumière. La carotte rouge du tabac d’en face trône toujours fièrement et la clientèle ne désemplit pas. En parfaite opposition avec les cigarettes barrées d’un grand trait rouge, sur le panneau d’entrée de la plage labellisée « sans tabac ». Face à face permanent, thèse antithèse » démarre l’article.

Une estivante, qui finit sa cigarette devant le panneau d’entrée de plage où ont été installés des cendriers, estime que cela « est bien pour les gens qui ne fument pas … Ce n’est pas la fin du monde ». Un commentaire qu’apprécie une famille avec quatre enfants « qui n’a pas hésité à venir jusqu’ici car on a déjà entendu parler de cette plage, même chez nous. Au moins, les enfants pourront jouer tranquillement, sans que je me fasse du souci à ce niveau-là ».

Un peu plus loin, un habitué marmonne : «  je suis toujours venu sur cette plage depuis que je suis tout petit et j’y suis attaché. Mais je viens de moins en moins car je trouve cette situation incompréhensible. On est en plein air et moi, j’ai toujours respecté les autres en prenant des cendriers ». Un voisin vient s’immiscer dans la conversation : « l’argument de la fumée qui incommode est faux car notre seul toit ici, c’est le ciel ! Je pense qu’on est surtout dans la suite logique d’une société aseptisée où tout nous est interdit. Pas de cigarettes, pas d’alcool, pas de sucres. On va finir par sucer des cailloux d’ici 30 ans !  ».

Le maître-nageur sauveteur se montre plus diplomate en expliquant que ce sont surtout la compréhension et le respect qui règnent.