Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Juil 2018 | Profession
 

Sur les six premiers mois de l’année, les livraisons de cigarettes de Philip Morris International ont reculé de -3,3 %, au regard du premier semestre 2017. Avec 355 milliards d’unités.

Alors que les recharges de l’Iqos (les Heets/HTU, soit heated-tobacco units) explosent avec un bond de + 90,6 % (20,5 milliards d’unités). Ce qui permet à PMI d’annoncer une légère baisse de ses volumes totaux, dans le monde, de -0,6 %.

•• Ceci, à l’issue d’un second trimestre dont les chiffres sont plutôt positifs : avec un volume de cigarettes en retrait de -1,5 % (à 190,7 milliards de cigarettes) largement compensé par 10,9 milliards de HTU (+ 73 %). Ce qui fait passer le total des volumes en positif à + 0,9 %. Sachant que la marque Marlboro connait une relative stabilité sur le plan mondial (+ 0,1 %, avec 68,8 milliards de cigarettes).

Toujours sur ce second trimestre, les cigarettes de PMI sont en baisse de -3,6 % (à 47,8 milliards de cigarettes) sur l’Union européenne.

•• Alors que les Heets (HTU) de l’Iqos sont, évidemment, en forte progression sur tous ses marchés : de 392 millions (au premier trimestre 2017) à 1,2 milliard (au premier trimestre 2018) sur l’Union européenne ; de 117 millions à 951 millions en Europe de l’Est ; de 112 millions à 971 millions au Moyen-Orient et en Afrique ; de 5,7 milliards à 7,8 milliards en Asie de l’Est et Australie ; de 3 millions à 32 millions en Amérique latine et au Canada ;

•• Dans son commentaire de ces résultats, le CEO de Philip Morris International, André Calantzopoulos, se montre satisfait des résultats de l’Iqos sur ses marchés-clés en Europe. Il a aussi mentionné des mesures pour revigorer la croissance du produit au Japon, celle-ci étant en dessous des prévisions.

Voir Lmdt des 26 octobre 2017 ainsi que des 12 février et 20 avril 2018.