Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Sep 2014 | International, Profession
 

PMI NeufchatelAmbiance familiale et bon enfant, sous l’œil des retraités. Nous sommes en Suisse. Hier, samedi 13 septembre, c’était la fête du cinquantenaire pour les personnels de l’usine PMI de Neuchâtel-Serrières. Et deux jours auparavant, une cérémonie s’est tenue avec les autorités de Neuchâtel et du canton de Vaud en présence de André Calantzopoulos, PDG de Philip Morris International.

Au-delà des difficultés frappant l’outil industriel PMI en Europe (voit Lmdt du 4 avril), cette usine tient une place particulière dans l’histoire et le futur  du groupe. Etablie, en bordure de lac, sur le site des anciennes « Fabriques de Tabac réunies » (créées en 1925 et achetées en 1963), elle aura été la première usine Philip Morris en dehors des États-Unis.

Et c’est là qu’ont été formées les équipes d’encadrement des autres sites de production implantés ensuite de par le monde. De plus, se dresse juste à côté « Le Cube », à l’impressionnant design futuriste et translucide : à savoir le « Global R&D Center » où l’on redouble d’efforts sur ces fameux produits de nouvelle génération dont on ne va pas tarder à parler. Très bientôt (voir Lemondedutabac du 11 janvier).

Avec son « Global Operations Center » de Lausanne, Philip Morris International emploie plus de 3 000 personnes en Suisse, venant d’une cinquantaine de pays. Depuis 2008, PMI a investi  580 millions d’euros  sur le territoire helvétique. En priorité, dans « Global R&D Center ».