Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Sep 2020 | Trafic
 

Le maire de Perpignan, Louis Aliot, a décidé de fermer les épiceries de nuit de la ville, depuis ce mardi 15 septembre au soir, pour lutter contre les trafics de cigarettes et de drogue selon l’AFP.

« Vingt ans de laxisme ne peuvent pas se résoudre en quelques mois de mandat. L’origine vient de l’ouverture de commerces illicites, d’épiceries de nuit, qui occasionnent tapages nocturnes, ivresses publiques et des faits plus graves comme les trafics de cigarettes ou de stupéfiants », a indiqué lors d’une conférence de presse le nouveau maire de Perpignan.

•• Il a, en conséquence, annoncé la fermeture jusqu’au 15 janvier des épiceries de nuit : de 22 heures à 6 heures le matin.

Un premier contrôle de ces établissements avait été mené lundi soir : « 35 épiceries de nuit ont été contrôlées, des infractions ont été constatées : trafic de cigarettes, de stupéfiants, travail illégal. Cela ne peut pas durer. Perpignan n’est pas une zone de non-droit » a ajouté M. Aliot.

•• Le nouveau maire, qui a notamment fait campagne sur le thème de l’insécurité, a assuré que la police municipale serait, dans trois semaines, opérationnelle 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, avec notamment le recrutement d’une vingtaine de nouveaux agents. La vidéo surveillance va également être développée.

Mardi en fin d’après-midi, la préfecture des Pyrénées-Orientales a annoncé l’arrivée à Perpignan de 28 nouveaux policiers à la Direction départementale de la Sécurité publique (DDSP).