Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Nov 2019 | Trafic
 

C’est ce qui s’appelle mettre la pression … La Douane et les services de police ont mené une nouvelle opération de contrôle nocturne – dans les bars et les épiceries de Perpignan – en quête de cigarettes illégales (voir 9 novembre). 

Ainsi, ils se sont invités, dans la nuit de ce 14 novembre, sans prévenir dans une dizaine d’établissements répartis sur l’ensemble de la ville. Une opération d’ampleur.

Les inspecteurs de la Douane étaient accompagnés par des forces de police municipale et nationale. « Notre premier rôle, c’est la sécurisation de nos collègues de la Douane qui exercent non armés. Le but, c’est qu’ils puissent travailler avec le plus de tranquillité possible » précise Stéphane Caussignac, directeur de la Police Municipale de Perpignan, dans un reportage de France 3 Occitanie.

•• Sur les neuf établissements contrôlés lors de l’opération du 14 novembre, trois infractions à la réglementation du tabac ont été constatées :

. une épicerie : saisie de 640 cigarettes et 150 grammes de tabac à chicha
. un snack : saisie de 300 grammes de tabac à chicha
. une autre épicerie : saisie de 400 cigarettes.

•• Certains établissements – fermés quelques mois plus tôt pour infraction à la législation sur le tabac – renaissent très vite dans le même quartier. « Ils arrivent à obtenir un bail en face, ou à juste coté, et ils rouvrent avec une autre enseigne. Donc, on recommence éternellement cette lutte contre ces établissements qui ouvrent un peu partout » explique Chantal Bruzi, élue chargée de la sécurité à la ville de Perpignan.

•• Selon les autorités douanières, à ce jour, 100 kilos de tabac et 364 litres de boissons alcoolisées ont été saisis, depuis le début de l’année, pour 72 établissements contrôlés dans l’agglomération perpignanaise. Voir aussi 26 octobre 2018.