Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Déc 2020 | Profession
 

Une information pour ce jour de Noël. Le plus grand gagnant à un jeu de hasard dans notre pays – mais aussi les huit autres membres de l’EuroMillions – entend, avec son pactole de 200 millions d’euros, se montrer très généreux avec les autres, selon Le Parisien (voir 18 décembre).

Il projette, en effet, de créer sa propre fondation, d’y injecter « plusieurs dizaines de millions » et de faire des dons, notamment, aux hôpitaux mis à rude épreuve par le Covid-19.

•• « Si j’arrive à faire vivre et grandir ma fondation, là j’aurai tout gagné », a-t-il annoncé en fin de semaine dernière, lors de la remise de son gain historique. La rencontre s’est déroulée au siège de la Française des jeux à Boulogne-Billancourt, en présence de Stéphane Pallez. « Je suis particulièrement émue de savoir que ce grand gagnant souhaite partager en s’investissant dans des projets caritatifs », a commenté la Pdg du groupe lors du paiement.

•• Toujours selon le quotidien, c’est un retraité, ancien cadre, qu’il est « particulièrement sensible à la santé » et qu’il réside dans le sud de la France mais « pas en Gironde » contrairement à des rumeurs ayant circulé il y a quelques jours.

Il avait validé sa prise de jeu sur Internet, sur un compte en ligne qu’il avait ouvert en mars dernier alors que jusque-là, il tentait sa chance en point de vente chez un détaillant. Une décision motivée par le confinement, histoire de ne pas avoir besoin de se déplacer.

Il s’agit d’un miseur « occasionnel » d’EuroMillions qui s’en remettait au hasard lorsque les jackpots atteignaient des montants astronomiques.