Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

AmsterdamUne association anti-tabac a attaqué, ce jeudi 23 juin, l’État néerlandais en justice pour interdire les espaces réservés aux fumeurs existant encore dans 25% des cafés aux Pays-Bas.

Alors qu’il est interdit de fumer depuis 2008 dans les cafés, restaurants et autres pubs néerlandais, les bars de moins de 70 mètres carrés, dont le gérant est le seul travailleur, ont le droit d’avoir un espace fermé destiné aux fumeurs, désigné comme tel et moins attractif que le reste du café, où il est interdit de boire et d’être servi (voir Lmdt des 19 mai et 21 janvier 2013).

En un an, le nombre de ces cafés a augmenté, passant de 19% en 2014 à 25% en 2015 : « cela ne résout donc pas le problème, au contraire », a expliqué à l’AFP Floris Van Galen, avocat de Clean Air Nederland (« air pur Pays-Bas »).

« Nous avons une interdiction de fumer, mais s’il y a de plus en plus d’espaces fumeurs, les gens verront les autres fumer et les jeunes seront tentés d’y entrer et de commencer la cigarette », a-t-il souligné à l’ouverture du procès au tribunal de La Haye. Pour l’association de non-fumeurs, l’exception mise en place par les Pays-Bas semble désormais « permanente ». « Combien de temps faut-il à l’Etat pour mettre en pratique le traité ? », s’interroge l’avocat.

Mais selon les avocats défendant l’État néerlandais, « 100% des endroits publics sans cigarette, c’est le résultat final » ; « la convention dit aussi qu’il s’agit d’un processus ».

« Les personnes peuvent se rendre dans ces lieux aujourd’hui sans être gênés par la fumée de cigarettes et c’est l’important », a déclaré l’avocat Bert-Jan Houtzagers, soulignant qu’aucun délai n’a été fixé pour l’application de l’interdiction complète.

Le tribunal de La Haye devrait rendre son jugement d’ici six semaines.