Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Oct 2019 | Profession
 

Pour la première fois, la CCI Pau Béarn organisait, lundi 21 octobre, « Connect Street ». Soit un salon professionnel innovateur … ce qui tombe bien puisqu’il s’agit de façonner le commerce de demain : sur le thème, si actuel, des synergies entre le commerce local « physique » et le « digital ». 

Une trentaine d’exposants, des conférences apportant expertises et conseils … « Comment ne pas rater le train du commerce de demain ? » a été le fil rouge de l’événement, Notamment en s’appuyant sur les nouvelles technologies et Internet : pour des solutions « phygital » rapporte La République des Pyrénées.

•• « Local de l’étape », Philipe Coy est intervenu pour expliquer la Transformation du réseau des buralistes : « nous sommes en train de construire un réseau d’utilité locale pour tous, pour nos 10 millions de clients mais plus généralement pour tous nos concitoyens ».

•• C’est dans ce cadre qu’a été signée une Convention de partenariat entre Jérôme Récapet (président des buralistes de Béarn et Soule) et Didier Laporte (président de la CCI Pau-Béarn) sous l’œil de Philippe Coy; ceci, afin d’appuyer la mise en œuvre du Fonds de Transformation des buralistes, plus particulièrement à travers des audits de points de vente (voir Lmdt des 4 octobre, 30 août et 18 juillet).

« Il s’agit d’audits remboursés avec le fonds de Transformation (en cas de travaux / ndlr) et qui durent quelques jours durant lesquels sont examinés le magasin, le parcours client, la signalétique, la zone de chalandise … » a détaillé le président de la Confédération.

D’ailleurs, « certains audits ont déjà commencé » précise Jérôme Récapet, buraliste à Navarrenx, toujours selon La République des Pyrénées.