Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Déc 2020 | Profession
 

Francis Guilbert représente les 150 buralistes de l’Audomarois, du Boulonnais, du Touquet … soit tout l’ouest du Pas-de-Calais.

Dans bien des cas, leurs établissements sont souvent les derniers remparts du sentiment d’abandon ancré dans nos villages et petites villes, quand les services publics s’en vont. L’Écho de la Lys a poussé la porte de son bar-tabac-presse à Tilques (1100 habitants, communauté d’agglomération du Pays de Saint-Omer), une vitrine de la diversité.

•• De l’affaire qu’il a reprise à sa mère en 2004, il a créé l’espace bar il y a 5 ans. Sinon, il ne serait plus là : « le monde change. Il faut toujours se remettre en question. »

Déjà qu’on peut y payer ses impôts, l’établissement vend depuis une semaine des chèques cadeaux (HappyKdO), financés par la Communauté d’agglomération du Pays de Saint-Omer (Capso), pour soutenir les achats festifs auprès des commerçants locaux.

•• En ce début d’après-midi, les clients défilent même si le bar est fermé Le patron connaît le prénom de quasi tous. Ils partent avec un journal, un paquet de cigarettes blondes et des tickets de grattage : « les jeux ont pris beaucoup d’ampleur ».

Depuis 2003 avec une hausse de 40 % du prix du tabac, « on a perdu beaucoup avec d’énormes désordres économiques dans les affaires … Et on n’a pas vu pourtant fondre de 40 % le nombre de fumeurs », grince Francis Guilbert. Le rayon vapotage existe.

•• Une remarque semble l’agacer : « non, à force de diversification, on ne prend pas le boulot des autres. C’est le Gouvernement qui est venu vers nous pour les impôts. C’est comme les billets de train, dans la région Grand-Est, c’est la SNCF qui s’est rapprochée des buralistes ».

Les impôts ? Pour une première année, « le Point Paiement de Proximité cela marche plutôt pas mal, selon les secteurs géographiques ou les actes de financement ».

Sur l’Audomarois, on pense aux taxes wateringues (une particularité locale correspondant à une taxe sur les cours d’ eau facilitant les drainages des marais ) en plus des taxes foncières, d’habitation, les crèches ou les cantines pour certaines municipalités … « on encaisse, parfois en plusieurs fois. »

Pour la délivrance de timbres fiscaux, aujourd’hui dématérialisés, la gamme est incroyable : passeport pour mineur, permis bateau, rajout de permis de conduire, carte d’identité, attestation d’accueil, naturalisation française, etc.

•• Et décembre, ce sont les colis. Une cinquantaine par jour : « un flux normal de fin d’année ». Un homme, un peu âgé, a reçu un téléphone de dépannage. Qui va lui remplacer sa carte Sim ? À la boutique Orange, on a envoyé ce client à Francis … car « le buraliste, il sait faire ».