Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Jan 2020 | Profession
 

Après avoir passé vingt ans dans l’usine Electrolux à Revin (Ardennes), Delphine Ronsin a repris en 2014 (dès l’annonce de la fermeture du site) un débit de tabac dans le centre de Rocroi.

Elle a su en diversifier l’activité et attirer une clientèle considérable, jusqu’à 400 certains jours. Ceci dans une ville de 2 350 habitants, à quelques kilomètres de la frontière belge …

« Un jour, c’était un vendredi, ils sont descendus dans l’atelier et nous ont dit qu’il fallait se lancer dans des projets, qu’on serait aidé. Le samedi, je suis venue voir la buraliste de Rocroi. Elle m’a dit qu’elle voulait vendre et le lundi suivant j’étais dans le bureau de la direction pour négocier mon départ » relate Delphine Ronsin dans L’Ardennais (édition 8 janvier).

•• Le commerce, l’ancienne salariée d’Electrolux a ça dans la peau. Avenante et souriante, elle a même installé une petite cafetière dans son commerce : « les gens aiment fortement, c’est convivial. Et maintenant, je connais tout le monde à Rocroi. »

Si la clientèle afflue, ce n’est pas uniquement … pour les cigarettes dont les ventes ont été divisées par quatre en l’espace de cinq ans.

•• En plus du tabac et du loto, elle propose donc fruits et légumes, un rayon épicerie et plus récemment de la presse : « au départ, ici, c’était juste un bureau de tabac. J’ai fait deux agrandissements dans le magasin, dont un en septembre dernier avec la fermeture de la maison de la presse. Je ne voulais pas que ce type de commerce disparaisse du centre de Rocroi. »

•• Pour parvenir à une reconversion réussie, il n’y a pas de recette miracle : « il faut se bouger ». Et surtout ne pas compter ses heures : « j’ouvre aujourd’hui 7 jours sur 7.  Auparavant, à l’usine, j’étais en week-end le jeudi, dès 16 heures ».

Quant à la prime perçue en 2014, lors de son départ de l’entreprise, elle l’a « investie jusqu’au dernier centime dans le projet. J’ai créé mon propre emploi ».