Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Mar 2020 | Profession
 

Le jour même de la dernière augmentation des prix du tabac (voir 29 février), la chambre syndicale des buralistes du Jura se réunissait en assemblée générale à Chaussin, en présence de Philippe Coy.

« Depuis quatre ans, on savait que l’augmentation du tabac serait progressive pour atteindre en moyenne un prix de 10 euros le paquet. Une dernière augmentation est prévue en novembre. Maintenant on veut que la hausse s’arrête » a souligné Jean-Noël Berthod, président départemental, au quotidien Le Progrès.

•• Les ventes de tabac représentent toujours 60 à 70 % de l’activité des établissements jurassiens (123 points de vente, un chiffre qui s’est stabilisé), mais la diversification est en route.

« Depuis deux ans, on expérimente la vente de billets de train SNCF. L’expérimentation a débuté à Tavaux , on compte aujourd’hui cinq à six points de vente dans le Jura » précise Jean-Noël Berthod, « on joue notre rôle de commerce proximité, il n’y a plus de guichets dans de nombreuses gares ».

Dans la même veine, les premiers buralistes à proposer le paiement des différentes taxes et impôts des particuliers au Trésor public seront actifs à partir de juillet 2020 :« c’est aussi une expérimentation, on a identifié 3 points à Lons et 4 ou 5 à Dole ».

•• Le président a bien évidemment insisté sur l’importance du Fonds de Transformation : « les travaux sont subventionnés à hauteur de 30 % à condition de créer une nouvelle activité ».

•• Si les constations de la Douane sont passées, en un an, de 140 à 180 dans la région, le volume, lui, a explosé de 300 kilos à 56 tonnes. « Ce chiffre s’explique par trois affaires marquantes sorties par la brigade de Lons » a expliqué le chef du Pôle Actions économiques de la Direction régionale de la Douane.

Depuis le début de l’année 2020, les contrôles douaniers sur les axes secondaires, en provenance du Luxembourg vers la Franche-Comté, ont permis la saisie de 300 kilos de tabac. Les services de la Douane multiplient les contrôles sur le fret postal, les axes frontaliers et dans divers commerces.