Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Mai 2019 | Profession
 

L’établissement, situé à Fère-Champenoise (à 40 kilomètres de Châlons-en-Champagne), était un peu « vieillot » quand le couple Recroix l’a racheté en début d’année … Et, rapidement, la décision de le transformer est prise.

Après deux semaines de chantier seulement, le nouveau « drugstore » a ouvert ses portes, le 13 avril dernier. Une fois poussées les portes de l’établissement, l’intérieur ressemble plus à une boutique de station-service qu’à un bureau de tabac, estime L’Union (édition 2 mai) qui a réalisé un reportage pour l’occasion.

•• Une partie snacking avec un large choix de confiseries, de boissons, de biscuits … Un coin « Corner Coffee » pour se concocter des boissons chaudes. « C’est une filiale de Starbucks, qui se développe en France actuellement » précise David Recroix.

Les vapoteuses ont fait leur entrée en boutique. Des accessoires pour les téléphones sont également vendus : chargeur de téléphone, coque, adaptateur, écouteurs … On retrouve tout le nécessaire pour les fournitures scolaires, la papeterie, un large choix de cartes postales.

Un rayon parfumerie a même ouvert, à côté des sacs à main, des bijoux, des montres … Pas de marques de luxe, mais des produits adaptés au pouvoir d’achat moyen des Français.

•• « Auparavant, nous n’avions que les habitués qui venaient acheter des tickets à gratter ou un paquet de cigarettes » poursuit David Recroix. « Désormais, nous avons des enfants qui viennent prendre des friandises, des employés qui profitent d’une pause pour venir chercher un café ou un sandwich. Tout un chacun qui aurait besoin d’une babiole pour dépanner. Je répare même les bracelets des montres. »

Pour le lancement de cette nouvelle formule, les Recroix ont décidé d’offrir des cafés gratuitement à leurs clients, dès ce jeudi 2 mai et pour les deux semaines à venir.