Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Jan 2020 | Profession
 

Plutôt résignés, les fumeurs interrogés par France 3 Champagne-Ardenne – ce samedi 4 janvier au JT du 12-13 – après les changements de prix de certaines marques (voir 29 décembre).

« On n’y peut rien … » ; « c’est comme ça … » ; « on réduit … » ; « même à 20 euros, il y aura toujours des fumeurs, peut-être un peu moins … ».

Le reportage était tourné dans un bar-tabac à Rethel (Ardennes) situé à moins d’une centaine de kilomètres des frontières belge et luxembourgeoise … Et si les clients n’ont pas évoqué cette proximité, le buraliste, Pascal Mercier, a fait part de ses difficultés croissantes avec les hausses successives.

Il constate que ses clients partent ailleurs : « quand on voit tous les produits qui viennent de l’étranger qui sont moitié prix. Nous, on taxe, taxe, taxe … J’ai eu trois employés à plein temps, maintenant j’en n’ai plus que deux à mi-temps. Ça diminue. Et à la prochaine hausse, je vais devoir supprimer un emploi. On taxe et on n’a plus les moyens de payer les employés ».