Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Oct 2018 | Profession
 

Interview du président de la chambre syndicale des buralistes de Moselle, dans Le Républicain Lorrain du 2 octobre, où il est question tant de la contrebande de tabac que de la diversification du réseau des buralistes. Extraits : 

« Cela fait des années qu’on dénonce le trafic de tabac mais l’État en prend, depuis peu, la mesure. On voit les douanes multiplier les saisies. Gérald Darmanin semble avoir pris le problème à bras-le-corps. Il a fait de la lutte contre le trafic de tabac un cheval de bataille … ».

•• « Tous les pays frontaliers à la France, sans exception, affichent des tarifs moins élevés (…) Au-delà des pays proches, on constate que le trafic se fait par le biais de transporteurs. Les chauffeurs, qui se rendent dans les pays de l’Est, reviennent rarement les mains vides. On ne veut pas tirer sur les entreprises de transport, loin de là, mais ça a été vérifié : la contrebande a surtout lieu dans les villes où l’on trouve les sièges des grosses entreprises de transport ».

« Il faudrait une harmonisation des prix au niveau européen pour régler, une bonne fois pour toutes, le problème. Le sujet a déjà été évoqué. Maintenant, on est comme Charles, on attend …

•• « Le métier est en pleine mutation. Nous allons devenir le drugstore de demain. Nous avons l’obligation de nous diversifier pour survivre. En misant notamment sur la cigarette électronique qui est un business en pleine expansion. C’est un produit qui nous revient presque de droit … ».