Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Mai 2019 | Profession
 

Gros plan sur des buralistes en diversification et en transformation dans Le Progrès (édition Ain / Bourg-en-Bresse du 7 mai et repris dans Le Dauphiné du 8 mai), avec photo de Une légendée « Les buralistes … bientôt épiciers » – ce que l’on pourrait trouver un peu réducteur – mais aussi une pleine page de cas concrets. Extraits. 

Compte Nickel, presse, carterie, jeux, cigarettes électroniques, points relais colis et Western Union, borne Free, timbres fiscaux dématérialisés, supérette … La liste des services que propose un Tabac-presse-alimentation de Bourg-en-Bresse ressemble à un « inventaire à la Prévert », tel que qualifié par le journaliste. Mais il n’est pas le seul à s’être lancé sur la voie de la diversification dans l’Ain.

•• Évelyne et Thierry Gualdé, à Meximieux, n’ont pas fait autre chose en décidant de moderniser leur magasin : « on développe l’idée d’un drugstore en proposant tabac, Loto, vape et bien plus encore. » Comme le compte Nickel, des confiseries ou encore des vins à emporter. « Les clients sont enchantés » assurent-ils.

•• Christian Muret, président de la chambre syndicale des buralistes de l’Ain, vend du tabac depuis vingt-deux ans – mais pas que – à Maillat, village de 500 âmes. Il exerce aussi depuis 1998 – uniquement sur commande – une activité de traiteur représentant quasiment 40 % de son chiffre d’affaires.

Début juin, il s’installera dans un nouveau local d’environ 300 mètres carrés, qui a nécessité un « investissement très important » et sera baptisé « Au Comptoir du village ».

Objectif : y installer une épicerie avec des rayons fruits et légumes, surgelés, produits frais et produits d’épicerie traditionnelle en plus de ses autres activités (bar, tabac, cigarettes électroniques, presse, jeux, snacking, repas ouvriers de midi, compte Nickel, point relais colis, timbres fiscaux et timbres-amendes dématérialisés, coupons de rechargement pour téléphones portables …).

« Il est obligatoire pour les bureaux de tabac de se diversifier » estime Christian Muret, « beaucoup de petites communes aux alentours de Maillat n’ont plus forcément de commerces de proximité » et développer ce genre d’activités permet notamment de « créer du lien social ».