Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Mar 2019 | Trafic
 

Arrêté au cours du mois de janvier, dans le quartier de la Chapelle à Paris, avec une cargaison de 500 paquets de cigarettes Marlboro de contrefaçon, un contrebandier va être jugé, lundi, devant le tribunal correctionnel de Paris. Philip Morris France s’est porté partie civile.

C’est une patrouille de la BTC, la nouvelle Brigade territoriale de Contact, mise en place sur le territoire de la Zone de Sécurité prioritaire (ZSP) des 10ème et 18ème arrondissements, qui a intercepté le véhicule chargé de tabac. Lequel s’apprêtait à approvisionner les dizaines de vendeurs à la sauvette officiant dans le secteur (voir Lmdt des 27 mai 2018 et 15 décembre 2016).

•• Outre les Marlboro, les policiers ont découvert dans la voiture incriminée des dizaines de paquets de tabac à chicha et plusieurs milliers d’euros en espèces, qui ont été saisis. Le prévenu, quant à lui, remis en liberté sous contrôle judiciaire, comparaîtra libre à l’audience.

•• Philip Morris juge le dossier emblématique du phénomène, en pleine expansion, du « trafic de fourmis ».

« Les quantités sont à chaque fois modestes : en cas d’intervention policière, les intéressés n’ont que quelques paquets sur eux.  Mais le trafic est extrêmement soutenu. Les vendeurs à la sauvette sont fournis en fonction de la demande » souligne un porte-parole de l’entreprise dans Le Parisien.