Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Déc 2018 | Pression normative
 

Puteaux dans les pas de Strasbourg (en matière d’interdiction de fumer dans tous les parcs publics / voir Lmdt du 2 juillet) …

Le conseil municipal devrait y adopter, ce jeudi 13 décembre, l’interdiction de fumer dans l’ensemble des parcs, squares et jardins publics de cette commune des Hauts-de-Seine.

La mesure concernera les 26 squares, les 3 parcs et les 6 jardins que compte la ville.

Autrement dit : interdiction totale de fumer une cigarette sur les « 26 000 hectares de pelouses » offerts par ces différents espaces verts, selon Le Parisien.

•• « Cette décision n’est pas tout à fait une première », précise-t-on au cabinet du maire (LR) de la ville, Joëlle Ceccaldi-Raynaud. « Il y a dix ans, un arrêté du même ordre avait déjà été pris. Il interdisait de fumer dans les aires de jeux installés dans les parcs et jardins de la ville. » Anticipant ainsi de plusieurs années l’interdiction nationale (voir Lmdt du 30 juin 2015).

•• « C’est liberticide », estime pour sa part Félix, élève de Terminale du lycée Agora, qui avoue s’en griller une de temps à autre, allongé sur les bancs du jardin Eichenberger. « Dans les lieux publics couverts d’accord, mais en plein air, franchement ça dérange qui ? »

« On stigmatise les fumeurs », abonde Jean-François, 62 ans. « Bientôt, on devra se cacher pour fumer sa cigarette. Et si on se fait surprendre une clope au bec au beau milieu d’un parc, il se passera quoi ? »

Comme à Strasbourg, l’arrêté de la ville de Puteaux prévoit une verbalisation des fumeurs contrevenants avec, à la clé, une amende de 68 euros.