Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Oct 2014 | Pression normative
 

Traditab 1637Le succès de Traditab, c’est sa marque 100% tabac du Sud-ouest «  1637 » (tabacs à pipe, à rouler et, depuis le début de l’été, des cigarettes – voir Lmdt du 27 avril). L’entreprise de Tonneins (22 salariés) redoute la mise en place du paquet neutre annoncé dans le Programme national de Réduction du Tabagisme : standardisé et sans logo. Elle l’a fait savoir dans Le Républicain Lot-et-Garonne du jeudi 2 octobre.

« D’après ce que nous disent les buralistes (10 000 distribuent les produits Traditab), les gens achètent notre tabac pour le côté terroir, proximité, localité. Puis ils restent fidèles parce que le tabac leur plaît »  explique Jérôme Duffieux, directeur de Traditab. « Plus de marque, plus de repère pour le client ? Je ne pense pas que cela fasse chuter la consommation de tabac »

La question de fond : quand toutes les marques seront visuellement sur un même plan, quid des plus méconnues, les «petites»? « Le fumeur qui entre dans un bureau de tabac et qui voit tous les paquets pareils, ce n’est pas à nous qu’il va penser. Les grandes sociétés vont traverser cela plus facilement, elles vont s’adapter, mais nous, nous avons un risque de disparaître, nous n’avons pas leur latitude économique » s’inquiète le directeur de Traditab. Autre souci : l’interdiction de faire de la publicité dans les lieux de vente. Car c’est plus d’occasion de faire valoir son terroir. Le patron de Traditab déclare « comprendre la volonté des pouvoirs publics, mais souhaite juste qu’on revienne à des considérations plus modérées ».