Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Avr 2017 | Profession
 

Alors que le peloton de tête des principaux candidats à l’élection présidentielle aborde une semaine de sprint « où cela va frotter », les dernières dépêches AFP mettant en exergue un rebond du marché du tabac – afin de souligner l’échec du paquet neutre (voir Lmdt du 12 avril) – ne sont pas passées inaperçues dans l’entourage de François Fillon et au sein de l’état-major des Républicains.

Certains estiment qu’une franche remise en cause du paquet neutre de la part de leur candidat ne sonnerait pas d’une façon désagréable aux oreilles de buralistes toujours considérés, à tort ou à raison, comme de puissants relais électoraux (voir Lmdt du 11 avril).

Jusqu’à maintenant, François Fillon a condamné le principe des « sur-transpositions » européennes et a évoqué l’idée d’une évaluation de l’application du paquet neutre (voir Lmdt du 8 avril). Alors que des députés de l’opposition ont déjà fait savoir qu’il faudrait clairement revenir sur le paquet neutre. Ainsi de Maurice Leroy (voir Lmdt du 13 mars) et de Thierry Lazaro (voir Lmdt du 2 avril).

Afin de « cliver » avec d’autres candidats à la présidentielle.

Il semblerait que des contacts soient pris, ce week-end, entre certains autres députés LR et des élus syndicaux. Sur le terrain.