Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Buraliste paquet neutreLa presse régionale se fait toujours écho des fortes inquiétudes des buralistes devant l’arrivée du paquet neutre (voir Lmdt des 7 et 6 avril). Une mesure qu’ils ont toujours combattue parce qu’elle menace leur activité sans apport décisif en termes de santé publique.

• Dans Le Télégramme du 9 avril, Stéphane Roudaut (président de la chambre syndicale des buralistes du Finistère) estime que le paquet neutre « allait accentuer la fragilisation du réseau ».

Un réseau finistérien des buralistes ayant connu une soixantaine de fermetures au cours des quinze dernières années (voir Lmdt du 8 avril), mais qu’il juge cependant « préservé du marché parallèle en comparaison avec le reste de la France ».

• Dans Le Petit Vendômois de cette semaine, Pascal Barraud (président de la chambre syndicale des buralistes du Loir-et-Cher) revient sur les conditions d’application du paquet neutre : « l’incidence en matière de gestion des stocks sera immédiate. Tous les paquets seront identiques, seule la marque en tout petit permettra de les différencier. Alors vous imaginez la complexité pour un rayonnage complet ?

« Le seul pays ayant cette réglementation, c’est l’Australie et, bien que bénéficiant des meilleures conditions contre le marché parallèle puisque c’est une île, les effets sont loin d’être prégnants sur la consommation (…)

« Alors que les bureaux de tabac sont souvent les derniers commerces en milieu rural, assurant toute une palette de services, je m’étonne de l’absence de mobilisation des élus politiques de ces territoires pour nous défendre.

« Nous ne minimisons pas le problème de santé publique posé par le tabac et sommes prêts à conduire des actions de prévention mais des actions concertées et réfléchies n’induisant pas, à terme, notre disparition pure et simple ! ».