Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Christian Walosik VenceDeux heures durant, lors de l’assemblée générale de la chambre syndicale des buralistes des Alpes-Maritimes, qui s’est tenue ce dimanche 12 septembre, un sujet d’inquiétude était sur toutes les lèvres : le paquet neutre dont les premiers exemplaires commencent à arriver dans les points de vente (voir Lmdt des 12 septembre et du 1er août). 

•• « Une mesure incompréhensible » pour Christian Walosik, président de la chambre syndicale des Alpes-Maritimes et de la fédération Méditerranée, interviewé par Nice-Matin.

« Ça accapare 90 % de nos préoccupations actuelles … La première conséquence, c’est que le buraliste va connaître des problèmes pour repérer les produits. Tout va être identique, ce n’est pas forcément agréable pour travailler. Pour le reste, on ne sait pas… Il y aura, comme autre incidence, la hausse des ventes aux frontières, surtout dans notre département. Déjà qu’un paquet sur quatre est acheté en Italie… »

•• L’autre sujet de préoccupation, c’est l’éventualité d’une  prochaine augmentation des prix : « même si ce n’est pas dans les tuyaux pour l’instant, on n’est à l’abri de rien. On a réussi à stabiliser la perte du chiffre d’affaires depuis un an et demi car il n’y a pas eu d’augmentation. Mais il faut savoir qu’en dix ans, on a perdu 50 % de buralistes sur Menton et sa région ».

« À l’échelle nationale, on perd quand même un millier de débitants par an. Mais, vous savez, j’ai connu les hausses de prix, l’arrivée des photos choc sur les paquets … On va trouver, ensemble, les solutions. Nous sommes une profession de travailleurs, on va rebondir. Baisser les bras, ce n’est pas la mentalité des buralistes ».