Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

david khayatCe n’est pas la première fois que le professeur David Khayat (chef du service de cancérologie à la Pitié Salpêtrière) exprime, sans détours, ses doutes sur l’efficacité du paquet neutre (voir Lmdt du 4 février).
En pleine promotion de son livre « La cuisine anti cancer », il s’est exprimé sur le plateau de « C à vous » (France 5) de ce jeudi 28 avril quant à la politique du gouvernement contre le tabagisme.

« Je ne pense pas que le paquet neutre soit un outil très efficace pour lutter contre le tabagisme. Ce qui marche, c’est l’augmentation brutale des prix. Lorsque j’étais conseiller de Jacques Chirac, nous avons augmenté le prix de 3 à 4 euros puis de 4 à 5 euros … et le nombre de fumeurs a fortement baissé. En Australie, on a vu que le paquet neutre a marché parce qu’en même temps le paquet est de 6 à 12 dollars australiens. Le double ». Et d’ajouter malicieusement « ce qui voudrait dire passer de 7 à 14 euros en France ».

Au passage, son livre défend que « la prévention (contre le cancer) essentielle, c’est bien manger ». L’alimentation serait responsable d’un cancer sur cinq. Après le tabac (30 %), les hormones (30 %), avant les bactéries (10 %), les facteurs héréditaires (5 %) et les autres causes (rayons ultra-violets, etc.).

S’il n’existe pas de vrai régime contre le cancer (« ça ne sert à rien qu’un fumeur change son alimentation s’il continue de fumer »), il alerte de certains dangers : la cuisson par barbecue (qui génère la même fumée que le tabac) ou par wok (350 degrés qui transforme toute graisse en produit cancérigène) ; le jus d’orange hors saison. Sur la consommation de viande rouge, il a remis l’alerte de l’OMS à sa place (voir Lmdt des 26 et 28 octobre 2015) : les conclusions de l’OMS se basaient sur 21 études américaines où la consommation n’a rien à voir avec l’Europe et encore moins la France. 100 grammes de filet de bœuf équivaut en France à 150 calories et 4 % de matière grasse (contre 300 calories et 24 % de graisse aux Etats-Unis). Les portions mangées diffèrent : de 90 grammes (pour l’Hexagone) à 200 grammes outre-Atlantique.