Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Avr 2015 | Pression normative
 

Republic TechnologiesUne visite qui tombait à point nommé. Ce lundi 13 avril, le site de Perpignan de Republic Technologies (numéro 1 mondial du papier à rouler) recevait la visite du au préfet de la région Languedoc-Roussillon (Pierre de Bousquet) et de la préfète des Pyrénées-Orientales (Josiane Chevalier).
À la veille du vote de la loi Santé de Marisol Touraine, Philippe Parcevaux, PDG, a fait passer quelques messages (voir Lmdt des 9 avril, 27 et 20 mars), repris dans la Tribune Objectif Languedoc-Roussillon de ce jour.

« Je voudrais vous alerter sur l’enjeu essentiel qui nous inquiète en ce moment : le paquet neutre. Ce n’est pas cette proposition de loi en elle-même qui nous pose problème, mais le fait que le papier à rouler soit inclus dedans », a-t-il expliqué.

« En Australie, où le paquet neutre a été mis en place en 2011, le papier à rouler en est exclu. Nous faisons partie de l’industrie papetière. Nous ne sommes pas un produit du tabac ».

Philippe Parcevaux a insisté sur le fait que le dispositif revenait à gommer l’image de ses marques, à les soumettre à la concurrence de produits de moindre qualité sans pouvoir se différencier et à les exposer à la contrefaçon, alors qu’« au niveau de la R&D, nous travaillons sur la lutte contre la contrefaçon, grâce au packaging ».

Enfin, il a lancé une nouvelle alerte sur les conséquences en terme d’emploi sur les cinquante personnes qui travaillent directement sur le marché français en fabrication : « nous avons appris que le papier à rouler figurait dans la proposition de loi il y a six semaines, et depuis, nous avons alerté les parlementaires, sans aucun retour de leur part ».

Réponse quelque peu laconique de Pierre de Bousquet, préfet de Région, avant d’entamer sa visite : « c’est le législateur qu’il faut convaincre. Je rendrai compte de cette difficulté ».