Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Mai 2015 | Pression normative
 

À force de vouloir tant prouver …

francois-hollande-et-marisol-touraineOn reste confondu à la lecture d’une information dite « confidentielle », parue dans la dernière livraison de l’hebdomadaire L’Express. On vous la sert telle quelle :
« C’est un chiffre avancé par Marisol Touraine qui a convaincu François Hollande d’adopter le paquet neutre pour les cigarettes, une des mesures de la loi Santé, qui sera définitivement votée cet automne : en une seule journée, le tabac tue autant que les accidents de la route en un an.
« La ministre de la Santé a aussi rappelé le courage de Jacques Chirac, qui a mis en place les radars pour lutter contre les accidents de la route.
« Et elle a été soutenue par le conseiller Santé de l’Élysée, lui-même … gros fumeur ».

Bon. Reprenons, point par point.

• Il serait utile de savoir comment Marisol Touraine a pu convaincre François Hollande de la pertinence du paquet neutre, annoncé lors de la rentrée 2014 (voir Lmdt du 25 septembre 2014), alors que l’Élysée faisait savoir aux buralistes, trois mois auparavant, qu’il n’en était pas question (voir Lmdt des 18 juin et 29 septembre 2014).

Mais cette histoire de sécurité routière est stupéfiante. Si celle-ci s’avère exacte, qui faut-il être pour proférer une telle contrevérité ? Et dans ce cas, qui faut-il être pour valider une décision dans ces conditions ?

Car un rapide coup d’œil sur le site de la Prévention routière nous confirme que 3 388 personnes ont perdu la vie, lors d’un accident de la route en 2014 (+ 3,7 % par rapport à 2013). Et donc, si « en une seule journée, le tabac tue autant que les accidents de la route en un an », nous devrions en être à 1 million 236 600 victimes mortelles du tabagisme par an (3 388 x 365). Loin devant les chiffres récemment agités par les autorités sanitaires : 78 000 (voir Lmdt du 13 mai).

• Soit-dit en passant, « les radars sur la route » ne sont pas particulièrement dus à Jacques Chirac. Le premier radar routier remonte à 1946. Et cette terreur des automobilistes a commencé à fleurir, au bord des axes routiers, à partir des années 70. Pour connaître une montée en puissance avec les radars automatiques, mis en place en 2003, sous l’impulsion essentielle du ministre de l’Intérieur de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy.

• On remarquera aussi, à l’occasion, que l’hebdo « balance » gravement (en cette époque …) en sortant que le conseiller Santé du cabinet présidentiel – le professeur Olivier Lyon-Caen – est un fumeur.

• Quitte à multiplier les indiscrétions sur la présidence, une question : il y a trois semaines, les buralistes alsaciens manifestaient sur le passage du cortège de François Hollande se rendant à une cérémonie commémorative au Struthof (voir Lmdt des 25, 26 et 27 avril). A l’issue, un représentant de la Préfecture de Strasbourg leur annonçait qu’ils seraient reçus, en délégation, par un collaborateur à l’Élysée.
Depuis, les buralistes attendent toujours.
Pourquoi ?