Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Mai 2015 | Pression normative
 

Selon les résultats 2014 de l’enquête Eurobaromètre, publiée ce vendredi 29 mai, 26 % des Européens sont fumeurs, soit une baisse de deux points par rapport à 2012 (voir Lmdt des 29 et 30 novembre 2012) et  de quatre points (29 % à 25 %) chez les jeunes (15 – 24 ans). Ce qui est encourageant.

imagesVytenis AndriukaitisIl n’empêche que, lors du point presse, le commissaire européen à la Santé, Vytenis Andriukaitis, a vendu la transposition de la Directive, « renforçant notamment les mesures de dissuasion » … ainsi que le « paquet neutre » comme étant un « outil utile ». Ce qui peut apparaître comme contradictoire, le paquet neutre n’étant pas prévu, en tant que tel, dans le texte de la Directive que le commissaire doit superviser.

Parmi les principaux enseignements de l’enquête, on retiendra que si les 15-24 ans fument moins, l’âge d’entrée dans le tabagisme ne change pas (17,6 ans). Le clivage Nord-Sud s’élargit : la Grèce compte 38% de fumeurs, suivie de la Bulgarie (35%), tandis qu’en Suède et Finlande, ils représentent respectivement 11% et 19% de la population.

L’enquête jette le chaud et le froid sur l’e-cigarette. Celle ci gagne du terrain effectivement du terrain : 12% des Européens l’ont testée, contre 7% deux ans auparavant, et 2% l’utilisent, soit deux fois plus qu’en 2012. En revanche, ils sont 52% à juger que ce produit est nocif pour la santé contre 27% en 2012, et 63% à prôner son interdiction là où il est interdit de fumer.

67% des utilisateurs ont déclaré y recourir, pour réduire ou cesser leur consommation de tabac. Et 14% d’entre eux ont réussi à arrêter de fumer.