Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Juil 2017 | Profession
 

Réunis en assemblée générale, ce dimanche 2 juillet, les buralistes de Dordogne ont expliqué que le paquet à 10 euros « c’était une mauvaise idée ». Et le message est bien passé sur France Bleu Périgord qui annonce, par ailleurs, l’élection d’une nouvelle présidente à la tête de la chambre syndicale : Laury Massedre.

•• « Les pays frontaliers eux vont rester à un prix relativement bas et il va y avoir un tel écart entre la France et ces pays que le marché parallèle va exploser », explique Jean-Jacques Teulet, président sortant de la chambre syndicale (et vice-président de la Confédération).

« Ce marché atteint déjà les 28 % et se dirige vers les 30 %. On vend de moins en moins de cigarettes en France, à partir du réseau officiel, et l’État perd trois milliards d’euros par an. Il vaudrait mieux mettre l’accent sur la lutte contre ce marché parallèle ».

•• « Par ailleurs, je ne vois pas pourquoi cela ferait baisser la consommation. Les gens vont aller acheter leurs cigarettes ailleurs que chez nous, c’est tout ».

•• Quant à La Cigarette du Buraliste (LCB) – lancée pour alerter contre le marché parallèle puisqu’on ne peut la trouver que sur le marché hexagonal (voir Lmdt des 27 juin et 29 mars)- elle arrive progressivement en Dordogne, toujours d’après France Bleu.