Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Sep 2017 | Associations
 

Quel meilleur invité pour Michel Cymès (France 5, le 19 septembre) pour parler du paquet à 10 euros que le pneumologue Bertrand Dautzenberg, devenu secrétaire général d’Alliance contre le tabac ? À questions convenues, réponses convenues :

•• Qui est visé ? : « surtout les jeunes. Ce qui est efficace, ce n’est pas le prix mais l’augmentation du prix du paquet. La prochaine augmentation de 1 euro va être efficace (…) En revanche, ce qui est prévu pour la suite, des petites augmentations de 50 centimes, c’est clairement très peu efficace en termes de santé publique. Pour moins de 10% d’augmentation, on a moins de 3 % de baisse des ventes. C’est juste un moyen d’enrichir les buralistes, les fabricants de cigarettes, l’État.

« La hausse de 1 euro en 2018 c’est très bien. On s’en réjouit car cela va être efficace. Par contre, ce qui est prévu pour la suite, ce n’est pas bien du tout. »

•• L’efficacité du paquet neutre ? : « l’interdiction de fumer en 2006 a changé complètement l’image du tabac dans la société. Mais, on avait déjà dit au ministre de l’époque que cela ne diminuerait pas la consommation de cigarettes. Face aux paquets neutres, les adolescents ne savent plus quoi acheter. On voit qu’ils achètent plutôt les marques qui étaient connues avant. Mais ce reflexe va disparaître et s’estomper dans le temps. Il y a un changement d’image du tabac dans la société. On espère donc vraiment que le paquet neutre sera efficace. »

•• Et les inquiétudes des buralistes qui craignent les conséquences sur leur emploi ? : « quand on va augmenter de 15 % le prix du tabac en mars prochain (les buralistes) vont gagner 15 % de plus sur chaque paquet de cigarettes vendu. Ils ont en plus un milliard de subventions grâce à trois plans successifs de financement pour qu’ils se reconvertissent. Pour l’instant, ils se mettent le milliard dans la poche et ne se reconvertissent pas.

« Les gens qui vendaient les appareils photos ont disparu de la planète. Il n’y a plus de photographe dans les rues. Et on ne les a pas indemnisés … Il faudrait qu’ils se bougent. La prochaine augmentation va s’accompagner d’une augmentation de 15% des revenus des buralistes. C’est quand même pas mal ! ».