Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Déc 2017 | Profession
 

Alain Vergari a dû venir à l’aide d’un cambrioleur coincé … dans le soupirail du sous-sol de son débit de tabac à Saint-Étienne (voir Lmdt du 6 décembre). Intrus qu’il dit avoir retrouvé … se promenant le lendemain même devant son commerce.

Le buraliste a été victime de vols mais aussi d’une tentative d’agression quand il transportait des fonds à la banque.

•• « Nous faisons partie des derniers commerces à échanger beaucoup de liquidités, alors que les banques, elles, ont depuis longtemps fait disparaître tout liquide de leur surface commerciale, limitant ainsi le nombre de braquages (…) Et en même temps, le prix du paquet de cigarettes augmente, devenant presque un produit de luxe. Nos commerces sont donc de plus en plus ciblés alors que nous ne sommes que des agents de l’État, ses débitants », rappelle-t-il dans Le Progrès du 9 décembre.

•• « Il faut être toujours vigilant, quand vous entrez dans votre magasin, quand vous en sortez. C’est tendu au quotidien. Nous ne sommes pas en sécurité. Alors, on risque de finir par devenir des cow-boys, par faire la justice soi-même. Je le dis et j’en suis sûr : il y aura bientôt des dérapages. Nous sommes des êtres humains et nous en avons ras le bol. »