Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Sep 2017 | Profession
 

À partir du 9 octobre, une centaine de panneaux publicitaires porteront dans le paysage béarnais les protestations des buralistes (voir Lmdt des 15 et 18 septembre). 

« Annoncées jeudi dernier (voir Lmdt du 20 septembre), les mesures du plan fiscal sont machiavéliques » dénonce Philippe Coy (président de la chambre syndicale des Pyrénées-Atlantiques / Béarn-Soule et candidat à l’élection du président de la Confédération) dans La République des Pyrénées du 28 septembre. 

•• « On savait que cela faisait partie du programme d’Emmanuel Macron. Mais on ne voit aucune mesure visant à harmoniser les différences des prix avec les autres pays européens, ce qu’il avait également promis. Ces annonces dessinent un horizon dramatique à plus de 4 000 entreprises en France.

•• « Chaque hausse du prix du tabac se traduit par une augmentation du nombre de cigarettes vendues en contrebande (…) Autant de produits que nous ne vendrons pas. Je ne connais pas une entreprise qui puisse s’adapter à un choc structurel aussi violent (…) Aujourd’hui, le marché parallèle du tabac, c’est 27,1 % (…)

« La fiscalité ne doit pas être le seul levier (…) Nous souhaitons être associés à un plan quinquennal qui doit allier une hausse des prix dans un calendrier maîtrisé et admissible, et un grand projet destiné aux plus jeunes sur la prévention du tabagisme.

•• « Nous sommes conscients de la nécessaire transformation de notre métier. Nous n’allons pas lutter contre un phénomène sociétal. Mais on ne peut changer un tel réseau sur en coup de baguette magique. »