Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Sep 2017 | Profession
 

Cet été, les buralistes d’Ille-et-Vilaine avaient déjà exprimé leur mécontentement en participant spectaculairement à l’opération « radars » qui avait été lancée au niveau national (voir Lmdt des 22 et 21 juillet).

Le 4 octobre, ils monteront dans un bus. Direction Paris, afin de manifester devant l’Assemblée nationale pour protester contre l’augmentation du prix du tabac à 10 euros (voir Lmdt des 18 et 15 septembre).

L’annonce en a été faite, ce dimanche 17 septembre, lors de l’assemblée générale des buralistes du département à L’Hermitage, près de Rennes.

•• « L’augmentation du prix va faire progresser le marché parallèle » explique, dans Ouest France, Loïc Vilboux (président de la chambre syndicale), « les chiffres vont passer de 27 % à 50 % de la consommation en France.

« Il faut que les prix soient harmonisés avec les pays frontaliers de la France ».

•• « Récemment, il y a déjà deux collègues qui ont fermé leur porte. Ils ne peuvent plus faire face » rappelle le président pour illustrer la fragilité du réseau dans son propre département.

•• « Il est hors de question de se laisser faire », continue de pester Loïc Vilboux, « on ramasse l’argent pour l’État (…) En Ille-et-Vilaine, nous versons 54millions d’euros de fiscalité tabac tous les ans pour les finances publiques. »

Des actions, en dehors de la manifestation devant l’Assemblée nationale du 4 octobre, devraient avoir lieu ces prochaines semaines.