Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Oct 2017 | Profession
 

Le ministre de l’Action publique et du Budget apportera, peut-être lors du Congrès des buralistes (voir Lmdt des 15 et 6 octobre), des éléments de réponses à ces trois questions écrites, publiées ce mardi 17 octobre au bureau de l’Assemblée nationale. 

•• Député de l’Aube (République en Marche), Grégory Besson-Moreau interroge Gérald Darmanin sur les nouvelles mesures prévues pour la lutte contre le marché parallèle du tabac qui doivent « accompagner l’augmentation du paquet de cigarettes à 10 euros ».

Citant pour les principales : « une coordination entre douanes, police nationale, gendarmerie et la magistrature ; des actions coup de poing aux frontières sur les circuits de livraison des colis dans les quartiers où le trafic sévit ; des contrôles renforcés auprès des autocaristes organisant des voyages dans les pays voisins ; un renforcement des sanctions comme la fermeture immédiate d’un commerce vendant des cigarettes de contrebande ».

Le député de l’Aube s’inquiète ensuite, auprès du Ministre, de l’évolution possible de la situation des buralistes français et plus particulièrement des buralistes de son département. « … il faut protéger cette activité. Les buralistes, dans leur très grande majorité, demandent à ce que leur activité soit élargie. Depuis des années déjà, ces petits commerçants de proximité ont découvert les ravages de la concurrence des pays frontaliers qui vendent à bas prix le tabac (…) Dès lors, pour combler la hausse du prix du paquet, une réflexion doit être menée sur l’évolution de leur activité.

Les débitants de tabac voudraient valoriser l’utilisation de leur réseau sur le plan économique. Parmi les pistes : prendre le relais du bureau de poste dans les communes où il a fermé et assurer des services publics pour le compte de l’État. 

Le député souhaite « une discussion entre les représentants des buralistes et le Gouvernement pour réfléchir aux meilleures solutions afin de pérenniser ce secteur d’activité si important dans les petites et moyennes communes ».

•• Laurent Garcia (Meuthe-et-Moselle, Mouvement Démocrate et apparentés) revient sur la demande des buralistes d’une harmonisation européenne des prix du tabac et d’une véritable stratégie de lutte contre les marchés parallèles. 

Il pose les jalons d’une renégociation du Protocole d’Accord 2017-2022 « au vu des nouvelles mesures ».

Enfin, il demande ce que le Gouvernement envisage en termes d’accompagnement des fumeurs pour arrêter et de prévention auprès des jeunes.