Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Juin 2020 | Observatoire
 

Pas de bouchon sur le pont de l’Europe reliant Strasbourg à Kehl. Pas de tram bondé non plus. 

Il est un peu plus de 10 heures ce lundi 15 juin au matin, jour de réouverture de la frontière franco-allemande et les Français sont pourtant bien de retour outre-Rhin à Kehl pour acheter tabac, produits d’entretien, de cosmétique moins cher (voir 12 mars 2020 ainsi que 3 novembre et 5 octobre 2019). 

Mais ce n’est pas encore la ruée selon un reportage de 20minutes.

•• « Il y a encore le bureau de la douane à l’entrée de Kehl mais plus de policiers. Ils n’arrêtent personne, je suis passé sans souci en voiture » confirme un jeune Strasbourgeois, les bras chargés de boîtes de tubes à cigarettes et de gros pots de tabac de 315 grammes.

« Là, j’en ai eu pour 200 euros, j’en aurais eu pour 500 euros en France » estime le jeune Strasbourgeois, venu faire les courses « pour la famille aussi ».

Juste après lui, deux amies ont eu la même idée, dès le premier jour de la réouverture des frontières : « c’est parce que je ne travaille pas le lundi, alors j’en ai profité. On pensait qu’il y aurait des bouchons mais même pas » explique la première, qui repart avec deux cartouches à la main.

•• Pour voir un peu plus de monde, il faut aller plus loin le long de la « Strassburger strasse » au célèbre Dm-drogerie markt, magasin bien connu des économes qui s’y pressent acheter papier-toilette, couches, produits d’entretien, de cosmétiques etc.

Dans un petit centre commercial, c’est plus calme : « je suis déjà venue des samedis, c’était bien pire que ça. Les gens n’ont pas dû comprendre que la frontière rouvrait aujourd’hui et non pas demain, comme c’était prévu au début » sourit cette habitante de Bischheim.