Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Mar 2015 | International
 

Margaret-Chan-OMSIl fallait bien des formules-chocs pour séduire les medias à l’occasion de l’ouverture de la Conférence mondiale sur le tabac ou la santé (Abou Dhabi). Margaret Chan, directrice de l’Organisation mondiale de la Santé, n’a donc pas hésité à lancer un appel international « pour forcer les industriels du tabac à mettre la clé sous la porte ».

Face aux journalistes, elle a déclaré que les fabricants de tabac « utilisent toutes sortes de tactiques en finançant des partis politiques et des politiciens pour qu’ils travaillent pour eux (…) Il n’y a rien qu’ils ne sauraient exploiter pour saper la détermination des gouvernements à protéger leurs populations (…) Cela va être un combat difficile (…), mais nous ne devrions pas abandonner jusqu’à ce que l’industrie du tabac mette la clé sous la porte ».

Et pourtant, quelques minutes avant, elle s’est félicitée des mesures prises par plusieurs Etats, emmenés par l’Australie, pour introduire le paquet neutre (générique), exhortant d’autres pays à suivre cet exemple.

Et, pourtant, la conférence a démarré sur l’annonce de la baisse du nombre de fumeurs dans les pays membres de l’OMS (3,9 milliards de non fumeurs sur les 5,1 milliards de personnes de 15 ans et plus en 2010). Les non-fumeurs « sont désormais la norme », a-t-elle commenté.

Elle a également exhorté les pays producteurs de feuilles de tabac à « agir plus rapidement »pour combattre le tabagisme, en coopération avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’OMS.

La conférence d’Abou Dhabi, ouverte mardi soir, doit débattre pendant cinq jours des liens entre le tabagisme et les maladies non transmissibles (cancer, maladies cardiovasculaires, diabète et maladies respiratoires chroniques).