Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Avr 2019 | Pression normative
 

À l’initiative du conseil municipal des enfants, il est désormais interdit de fumer aux abords des établissements scolaires de Nogent-sur-Oise, sous peine de sanction avec des amendes de 38 euros à la clé.

C’est grâce aux enfants du Conseil municipal des Jeunes (CMJ) que vient d’être inauguré le dispositif, applicable aux horaires d’entrée et de sortie des écoles de la commune. Le mot « zone » en lettres blanches – avec un logo représentant une cigarette barrée d’un trait rouge – sont apposés sur la chaussée.

•• Quand il a dû trancher entre prévention et sanction, le CMJ n’a pas hésité : « prévenir n’aurait pas été suffisant. Là, on montre que ce ne sont pas des paroles en l’air. » « Nous n’y sommes pour rien, nous n’avons fait que suivre le mouvement » a commenté le maire (LREM), Jean-François Dardenne.

Si l’idée est simple, sa mise en application l’est moins. « Il y a de multiples aspects à travailler avant de prendre l’arrêté : intégrer cela au travail des policiers, délimiter le périmètre ou gérer la partie administrative » reprend Jean-François Dardenne. « Nous avons même rallongé le mandat des élus du CMJ …afin qu’ils puissent suivre le projet jusqu’au bout. »

•• Côtés parents, la mesure est saluée. « On ne fait peut-être pas assez attention quand on est un usager régulier. Ça ne fait pas de mal d’être rappelé à l’ordre » assure un fumeur.

•• Côté buralistes aussi : « cela peut permettre de diminuer le nombre de consommateurs et, par conséquent, d’amoindrir les mesures de restrictions appliquées par le ministère de la Santé », déclare Serdar Kaya, gérant d’un bar-tabac de Compiègne et secrétaire général de la Chambre syndicale des buralistes de l’Oise, « il vaut toujours mieux augmenter les mesures de prévention plutôt que le prix du tabac qui renforce les marchés parallèles. »