Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Déc 2020 | Observatoire
 

Mise au point de la Fédération du e-commerce (Fevad), après la déclaration du patron d’Amazon annonçant que son entreprise n’avait jamais fait un aussi bon Black Friday dans l’Hexagone …

Au cours du troisième trimestre 2020, de juillet à septembre, les ventes en ligne des chaînes de magasin ont grimpé de 29 % (par rapport à la même période de 2019), quand celles des cybermarchands « purs » n’ont progressé que de 11 %.

La Covid aura bien parachevé la mutation numérique des grandes enseignes, selon Les Échos.

•• Le classement Médiamétrie range à nouveau la Fnac au troisième rang des sites marchands les plus fréquentés, derrière Amazon et Cdiscount. Carrefour se classe sixième, Leclerc huitième et Leroy Merlin neuvième. « Depuis le mois de janvier, l’augmentation du canal web des magasins est trois fois plus importante que pour la même période en 2019 (+41 % contre +13 %) », écrit la Fevad.

« L’e-commerce a bien joué son rôle d’amortisseur de crise, même s’il ne permet pas de compenser la totalité du manque à gagner des magasins fermés », estime le président de la Fevad, François Momboisse, qui évoque « un coup d’accélérateur énorme pour les ventes en ligne ».

•• Depuis le début du second confinement, l’activité « on line » a grimpé de 84 %, toujours par rapport à la même période l’an passé. L’effet reconfinement a été immédiat, contrairement à mars quand tous les acteurs avaient adapté leur chaîne logistique et quand les Français avaient hésité avant de dépenser sur la Toile.

Une orientation persiste : en novembre, le chiffre d’affaires des enseignes de magasins a explosé de 193 % sur Internet. Les « pure players » n’ont gagné que 33 %.

•• Les sites des enseignes sont d’autant plus les gagnants de la période que l’e-commerce dans son ensemble voit son développement ralentir, à contre-courant des apparences.

Les biens matériels surperforment, mais les services plongent. Le confinement et les quarantaines limitent les voyages dont les ventes en ligne ont baissé de 39 % au troisième trimestre.

Au total, le marché français du e-commerce a progressé de 8 % de juillet à septembre. La hausse était de 11 % en 2019. La Fevad anticipe une croissance de 6 % sur l’année 2020 entière, avec 110 milliards de chiffre d’affaires. Elle était de 11,6 % en 2019 et de 13, 4 % en 2018.

Année après année, la courbe du business sur le Web monte moins vite.